5 questions à poser pour évaluer un outil de souscription automatisée en assurance de personnes

Un outil de sélection automatisée vous apporte efficacité et cohérence dans votre souscription, en réduisant les coûts et le temps nécessaire à l’émission d’une police. Et, surtout, il augmente les ventes et la satisfaction des clients.

Plusieurs outils sont disponibles sur le marché. Pour vous aider dans vos choix, en plus des descriptions et des présentations que vous aurez eues, nous vous recommandons de poser les cinq questions suivantes.

Q1. Quel niveau d’automatisation de la souscription peut être raisonnablement atteint à travers votre parcours digital ?

Le taux de traitement automatique fait référence à la capacité du système à souscrire automatiquement sans intervention manuelle. Cependant, ce taux  peut être trompeur si on ne précise pas le contexte. En effet, les taux annoncés sur le marché  sont souvent basés sur des risques et des produits relativement simples. Il est donc essentiel de comprendre sur quelles bases ce taux a été évalué et si il correspond à votre situation. Nous vous recommandons de poser les questions suivantes :

Sur quelle base les taux de traitement automatique annoncés ont-ils été calculés et sont-ils conformes à votre cible ? Par exemple :

  • Quel type de processus de souscription a été mis en œuvre ; une pré-sélection a-t-elle été faite  de manière à ce que seuls les risques simples soient dirigés vers l’outil de e-sélection ?
  • A quel niveau ce taux est-il calculé? (par exemple au niveau de la garantie ?)
  • Le fait de demander des compléments d’information ou une validation par un expert médical est-il malgré tout considéré comme un traitement automatique ?
  • Comment est calculé  le taux lorsqu’une garantie annexe  est souscrite en complément à la garantie principale ?
  • Pour quel(s) marché(s) et quel(s) canal(aux) de distribution le système a-t-il été conçu ?

Comment le parcours de souscription s’intègre-t-il dans le cadre de votre expérience client et comment votre marque est-elle mise en valeur ?

Q2. Dans quelle mesure les règles de souscription sont-elles fiables et quel est le processus pour les maintenir à jour ?

Les règles de souscription ne sont jamais statiques, comme a pu le souligner la pandémie du COVID-19. La philosophie de souscription doit pouvoir s’adapter et prendre en compte   l’évolution des risques et des progrès médicaux de manière continue. Nous vous recommandons de poser les questions suivantes :

  • D’où vient l’expertise en matière de souscription ?
  • Au fur et à mesure que des données sur les risques deviennent disponibles, les règles sont-elles mises à jour ? Y a-t-il une implication du département Recherche et Développement ou d’un centre d’expertise ?
  • Est-il possible d’adapter les règles à votre propre philosophie de souscription médicale et à votre gestion des risques ? Dans l’affirmative, quel est le processus à suivre, combien de temps cela prend-il et quelles sont les ressources requises et nécessaires au sein de votre entreprise pour cette adaptation ?
  • Si vous souhaitez apporter des modifications aux règles ou au parcours client, sous quels délais ces changements peuvent-ils être intégrés ?

Q3. Cet outil permettra-t-il une amélioration continue de vos produits et de l’expérience client ?

La clé pour une amélioration continue est l’accès à des données en temps réel. Nous vous recommandons de poser les questions suivantes :

  • Le système fournit-t-il des analyses  intégrées ?
  • Existe-t-il une interface conviviale pour accéder aux rapports ?
  • Les utilisateurs peuvent-ils facilement créer et accéder à des rapports personnalisés ?
  • Les analyses disponibles permettent-elles aux utilisateurs d’identifier les points de friction dans le processus de tarification ?
  • Les analyses peuvent-elles prendre en charge des tests A/B ?

Q4. Le modèle d’implémentation convient-il à votre organisation ?

L’implémentation d’un système – c’est-à-dire un logiciel en tant que service (SaaS) ou sur site – a un impact sur l’intégration, les mises à jour et la maintenance, ainsi que sur d’autres aspects qui pourraient devenir plus importants au fil du temps. Les modèles SaaS ont souvent un potentiel de personnalisation limité. Les modèles sur site ne peuvent  pas toujours être étendus facilement, ce qui est un problème si vous envisagez d’étendre votre parcours de souscription  à de nouveaux marchés ou à de nouveaux produits. Nous vous recommandons de poser les questions suivantes :

  • Pour les modèles SaaS, quel est le niveau de personnalisation possible ?
  • Pour les modèles sur site, le système peut-il être adapté rapidement ?
  • Comment sont gérées les mises à jour et les mises à niveau ?
  • Où les données sont-elles stockées, comment sont-elles sécurisées et qu’est-il mis en place pour empêcher tout accès non autorisé ?
  • Le modèle s’adaptera-t-il facilement à vos systèmes informatiques existants ?

Q5. Quel est le coût total pour bénéficier de l’outil ?

Le coût total est la somme de tous les coûts directs et indirects. Si les coûts initiaux de mise en œuvre et les frais de licence sont souvent bien définis, les coûts de maintenance, de personnalisation et de support interne peuvent être sous-estimés et devront être gérés. Nous vous recommandons de poser les questions suivantes :

  • Quels sont les différents éléments de coût, par exemple pour les licences, la maintenance et le support ?
  • Quels services de maintenance et de support sont couverts par des coûts fixes et quels services seront facturés sur une base variable (utilisation) ?
  • Quelles ressources informatiques internes sont nécessaires pour soutenir le processus d’implémentation ?
  • Quelles ressources internes au sein des équipes de souscription sont nécessaires pour la mise en œuvre et l’utilisation du système ?
  • Quel est le coût de l’interface avec un système externe, si nécessaire ?
  • Combien de temps faut-il pour former un utilisateur ?
  • Quelles sont les conditions de résiliation ?
  • Quel est le coût de l’ajout d’un nouveau produit ?
  • Quel est le coût de l’entrée sur un nouveau marché ?
  • Quel est le coût d’une mise à niveau ou d’une amélioration, par exemple pour créer une nouvelle fonctionnalité ?
  • Y a-t-il un coût supplémentaire pour bénéficier d’une haute disponibilité y compris après un incident?

Système automatisé de souscription d’assurance vie de PartnerRe

Nous espérons que ces questions vous ont été utiles.

N’hésitez pas à nous contacter pour savoir comme l’outil de sélection de PartnerRe, DUET Edge by PartnerRe répond aux points soulevés par ces questions.

Pour en savoir plus :  DUET Edge by PartnerRe

Contactez nous

Gilles Thivant
Head of French Life Market, Life & Health EMELA

Editeur: Dr. Sara Thomas, PartnerRe

Les descriptions ci-dessus de DUET Edge by PartnerRe sont destinées uniquement à des fins d’illustration ; l’utilisation réelle / la licence du produit DUET Edge est régie par les termes et conditions applicables avec PartnerRe.

Recent Articles

View More
Find a Contact